Les derniers Bureaux nationaux de l'UNEF, du 76e congrs (dŽcembre 1993) ˆ la fin

Ê


Le rŽsultat de l'Žlection au 76e congrs, suivi du rapport de la commission des candidatures


Le bulletin de vote du 78e, avec les rŽsultats manuscrits


Le bulletin de vote du 79e, avec les rŽsultats manuscrits

Ê

Le Bureau national de 31 membres Žtait Žlu (au scrutin majoritaire de liste non bloquŽe, ˆ un tour, sur liste proposŽe par une commission des candidatures) par le congrs, thŽoriquement annuel, mais qui ne l'Žtait plus du tout ˆ partir de 1991. S'il y avait des dŽmissions entre deux congrs, il Žtait complŽtŽ par le Collectif national, selon les mmes modalitŽs, le BN tenant lieu de commission des candidatures. Cette procŽdure avait cessŽ d'tre exceptionnelle quand le congrs avait cessŽ d'tre annuel.

Nous pouvons donner ici dix des onze ou douze derniers BN de notre UNEF, par ordre inversement chronologique, du dernier, complŽtŽ par le CN du 4 fŽvrier 2001, ˆ celui Žlu par le 76e congrs en dŽcembre 1993.

Les listes sont par ordre d'anciennetŽ. On indique pour chacun le moment de son Žlection (congrs ou CN). P, G et T dŽsignent prŽsident, secrŽtaire gŽnŽral et trŽsorier. S indique ceux dont on croit se rappeler qu'ils Žtaient alors secrŽtaires nationaux (trs incertain, car la liste en Žtait rarement publiŽe. C'est fondŽ sur des allusions et des souvenirs). Au moment de la premire Žlection, on indique (quand on l'a) l'AGE d'origine. On signale qu'une part importante des provinciaux, aprs leur Žlection, s'installaient ˆ Paris et finissaient par y prendre leur carte d'Žtudiant, le plus souvent ˆ Paris VIII, parfois ˆ Paris X, plus rarement en l'une des deux versions de Jussieu.

Nos sources pour constituer ces listes, qui sont donc imparfaites, sont trs lacunaires. Nous avons les BN Žlus par les quatre congrs rŽguliers, dans trois cas sur quatre avec le rŽsultat du vote, pour le 76e, dans la brochure de compte-rendu, pour les 78e et 79e, par des bulletins de vote annotŽs sur place lors de la proclamation (le second par E. Lyasse, le premier de main non identifiŽe, issus des archives de l'AGE de Paris IV). La liste du BN Žlu au 77e, dont nous n'avons retrouvŽ ni bulletin ni compte-rendu, a ŽtŽ publiŽe cet automne par d'autres, https://histoire-unef.fr/wp-content/uploads/2021/11/Les-directions-de-lUNEF-avec-INDEX.pdf). Dans la brochure du 76e, nous avons le rapport de la commission, prŽcieux car il donne la liste des partants, celle des entrants, celles des restants.

C'est Žgalement le cas pour le rapport de CN du 4 octobre 1998, qui nous permet donc de reconstituer le renouvellement partiel prŽcŽdent, de la rentrŽe 1997, par comparaison avec la liste du 78e congrs. Nous avons Žgalement celui du 20 novembre 1994, mais sans la liste de ceux qui restaient; avec seulement les partants et les entrants (d'o un doute sur ce qui a prŽcŽdŽ).

Le compte-rendu par la direction nationale du CN du 23 septembre 2000 donne la liste des nouveaux Žlus (huit et un sige laissŽ vacant), non celle des partants. Nous avons la liste complte de ce BN, et le rŽsultat de son dernier renouvellement en fŽvrier 2001 par des documents internes de l'AGE de Paris IV (pointage avant le CN [non dŽcemment publiable mme aprs vingt ans], compte-rendu). Cela permet de dŽduire ce qu'a ŽtŽ le renouvellement au cours de l'annŽe 1999/2000 (avant mars [Souvenir d'E. Lyasse, qui sait qu'il n'y Žtait pas, et a trace de sa prŽsence ˆ tous ensuite], 8 nouveaux membres), avec une lŽgre incertitude quant ˆ l'ordre des dŽparts.

Un renouvellement entre le 77e et le 78e congrs, ˆ la rentrŽe 1996, nous manque totalement. Il est attestŽ, ˆ Paris IV, par le cas de Lionel Benharous (circulaire aux adhŽrents du 9 octobre 1996). Il a apparemment concernŽ aussi Nelly Chells, Sylvie Jiroudy et SŽbastien Guerrier, si nous avons raison de penser que le bulletin de vote du 78e donne d'abord les sortants, ensuite les nouveaux. Nous ignorons qui s'est alors retirŽ, et si d'autres ont ŽtŽ Žlus pour dispara”tre ds le 78e congrs.

Il nous manque probablement un autre renouvellement partiel, immŽdiatement aprs le congrs de Bobigny, dŽbut 1994. Nous savons, en particulier par son tŽmoignage, que Franois Ferrette a dŽmissionnŽ du BN aussit™t aprs sa rŽŽlection par le congrs de Bobigny. Nous ignorons s'il y a eu d'autres dŽmissions (On disait que tous les opposants avaient alors dŽmissionnŽ. Mais Guillaume Hoibian nous a dit que Manuella Martins ne l'avait pas fait). Il y avait en tout cas au moins deux places vacantes au BN, celle de Franois et celle de Christine Maitre qui devraient normalement avoir ŽtŽ pourvues, ce dont nous n'avons aucune trace. Nous ne pouvons donc donner que 29 noms pour le BN du 20 novembre 1994. Il serait curieux qu'il n'y en ait pas eu deux de plus, soit parmi ceux dont nous n'avons mention qu'au congrs suivant, soit totalement inconnus ˆ nous.

Ê


Le rapport au CN du 20 novembre 1994 sur le renouvellement du CN (ˆ partir de la page 9)


Le rapport au CN du 20 novembre 1994 sur le renouvellement du CN


Extrait du compte-rendu du CN du 23 septembre 2000, avec rŽsultat du renouvellement du BN