UNION NATIONALE
des
ETUDIANTS DE FRANCE

ð FondŽe ˆ Lille en 1907 ð Reconnue d'utilitŽ publique le 16 mai 1929 ð Membre fondateur de l'UIE ð
Charte de Grenoble, 1946, naissance du syndicalisme Žtudiant ð Fondatrice de la MNEF ð
59me Congrs Paris 1971 Renouveau du Syndicalisme Etudiant ð

APPEL DE L'UNEF PARIS IV (AGEPS), L'UNEF PARIS I, L'AGEE-UNEF (EVRY) ET L'UNEF PARIS XII A TOUTES LES AGE DE L'UNEF

TŽlŽcharger au format RTF
TŽlŽcharger au format PDF

Le dossier complet sur la prŽtendue rŽunification
Retour ˆ la page d'accueil

Chers camarades,

Le CN du 23 septembre a confirmŽ d'une part que la majoritŽ des AGE refusait la liquidation de l'UNEF dans l'U-ID, d'autre part que la direction nationale issue du 79e congrs Žtait dŽcidŽe ˆ ne tenir aucun compte de ce refus.

Minoritaire sur la question de la date du congrs, elle n'a pas hŽsitŽ ˆ fausser le rŽsultat du vote. Elle prŽtend organiser le 80e congrs, sans doute ˆ Orsay, dans un mois alors qu'ˆ l'heure qu'il est aucun texte n'a ŽtŽ soumis au dŽbat des AGE.

Nous sommes ˆ l'aboutissement d'une crise de l'Union nationale ouverte depuis de longues annŽes: incapacitŽ ˆ dŽfinir une ligne syndicale, ˆ s'adresser aux Žtudiants autrement qu'avec des slogans usŽs, ˆ prendre position sur les rŽformes en cours, perte de nombreuses AGE soit par scission soit par non renouvellement des Žquipes militantes. Les rŽsultats dŽsastreux des Žlections aux CROUS, consŽquence logique du recul de l'implantation et de l'incapacitŽ de l'Union nationale ˆ mener une campagne nationale en ont ŽtŽ le sympt™me dŽcisif.

La seule consŽquence qu'en ait tirŽe la direction qui a menŽ l'UNEF ˆ ce point est qu'il Žtait temps de mettre la clef sous la porte. C'est pourquoi elle a brusquement acceptŽ la proposition de rŽunification de l'U-ID.

Cette conclusion a ŽtŽ refusŽe par la quasi totalitŽ des AGE qui ont su faire vivre le syndicat au niveau local malgrŽ le handicap qu'Žtait la crise de l'Union nationale. Convaincues que l'UNEF prŽtendument rŽunifiŽe qu'on nous prŽpare ne sera en rien l'organisation nationale dont les Žtudiants de France ont besoin pour les reprŽsenter et les dŽfendre, elles tirent du constat de faillite de l'Union nationale l'idŽe qu'est nŽcessaire sa rŽnovation, non sa disparition.

Lˆ est le clivage: entre ceux qui voulaient un congrs fant™me ne faisant que ratifier ce qu'ils ont dŽjˆ dŽcidŽ, et ceux qui ont dŽcidŽ que le 80e congrs doit engager l'UNEF sur la voie du renouveau syndical.

Les AGE qui ont quittŽ la salle du CN aprs que nous ežmes dŽclarŽ que nous considŽrions la motion de report du 80e congrs que nous avions dŽposŽe comme adoptŽe (voir communiquŽ de presse) se sont trouvŽes d'accord pour souhaiter la rŽunion d'une

confŽrence nationale des AGE de l'UNEF, ˆ vocation d'assemblŽe gŽnŽrale extraordinaire,
pour tirer les consŽquences de la situation prŽsente. Le principe retenu est: effectif des dŽlŽgations au libre choix de chaque AGE, une voix par AGE.

Nous prenons l'initiative de convoquer cette rŽunion

du samedi 28 ˆ 11 heures au dimanche 29 octobre ˆ 16 heures, en Sorbonne et ˆ Evry

Nous proposons l'ordre du jour suivant:

1) Point sur la situation de chaque AGE en cette rentrŽe.
2) DŽbat sur la situation nationale du syndicalisme Žtudiant
3) DŽbat sur l'Žlaboration d'une vŽritable ligne syndicale
ö aide sociale, ouverture de l'UniversitŽ ˆ tous
ö contenu des Žtudes
ö dŽfinition, structure et stratŽgie du syndicat
4) DŽcision quant ˆ l'avenir et, si cela est dŽcidŽ, dŽsignation d'une direction nationale provisoire.
5) DŽbat sur les campagnes ˆ mener et le matŽriel ˆ Žlaborer dans les semaines ˆ venir

Nous appelons donc toutes les AGE de l'UNEF ˆ dŽsigner des dŽlŽguŽs et ˆ les mandater sur ces diffŽrents points, et sur tout ce qu'elle jugeront utile.

En Sorbonne, ˆ Evry et ˆ CrŽteil, le 11 octobre 2000

Conditions matŽrielles

La rŽunion aura lieu en Sorbonne samedi. Le dŽjeuner et le d”ner pourront tre pris au RU.
Le dŽjeuner de dimanche midi ˆ Evry sera assurŽ par l'UNEF Evry, contre une participation financire.
Nous invitons tous les dŽlŽguŽs qui peuvent se loger ˆ Paris par leur propres moyens ˆ le faire, et nous engageons ˆ loger tous les autres chez des camarades parisiens. Confort non garanti. PrŽvoir sacs de couchage et tapis de sol dans la mesure du possible.
Une pŽrŽquation au moins partielle sur les frais de transport sera faite (ˆ discuter entre AGE). En tout cas, les Parisiens participeront aux frais des provinciaux les plus ŽloignŽs.

Ci-joints: le communiquŽ de presse de Philippe Lieutaud et Jihad Wachill suite au CN du 23 septembre, celui de Jihad Wachill fin juin et celui du 5 juin sur le dŽp™t de la liste Ensemble pour une UniversitŽ publique de qualitŽ ouverte ˆ tous au CNESER, et l'appel au renouveau de l'UNEF lancŽ par Paris IV, Paris I et Evry en mai dernier, pour les AGE qui n'auraient pas eu ces textes