1971, le Renouveau

C'est en 1971, donc, que l'UNEF dont nous parlons ici a commencŽ ˆ exister sous la forme qu'elle a gardŽe jusqu'ˆ sa triste fin. Le 59e congrs, en mars, a ŽtŽ l'aboutissement d'un processus appelŽ par ses partisans renouveau de l'UNEF, en rŽponse ˆ la crise dans laquelle elle s'enfonait depuis 1968.

C'est aussi cette annŽe lˆ qu'est apparue une deuxime UNEF, se rŽclamant Žgalement de la prŽcŽdente, qui a tenu un autre 59e congrs. Celle-lˆ, qui fut un temps indŽpendante et dŽmocratique ˆ partir de 1980, est celle qui existe encore aujourd'hui (et reste la seule depuis 2001 et cette chose qu'on a bizarrement appelŽe Ç rŽunification È).

Le 57e congrs (Marseille, dŽcembre 1968) avait pris, dans une grande confusion, la dŽcision de condamner le syndicalisme Žtudiant pour faire de l'UNEF une Ç organisation rŽvolutionnaire de masse È, dans la suite des Žvnements de mai. La plupart des tenants gauchistes de cette position avaient rapidement quittŽ l'UNEF. En restaient essentiellement, dŽbut 1971, les ESU, la branche Žtudiante du PSU, qui tenaient la direction nationale avec un bureau homogne (quoique minoritaire au 58e congrs).

Il y avait alors deux tendances oppositionnelles: Renouveau, donc, qui tenait quatre AGE anciennes, Nancy, Lille, Toulouse et Nice, et quatre plus rŽcentes, Orsay, Brest, Mulhouse et Saint-ƒtienne, et qui Žtait gŽnŽralement assimilŽe ˆ l'Union des ƒtudiants communistes (ce qui n'Žtait pas totalement faux, mais quand mme un peu rŽducteur); UnitŽ syndicale, montŽe par les lambertistes (alors AJS) qui ne tenait que Dijon. Elles dŽfendaient l'une et l'autre le maintien du syndicalisme Žtudiant. Leur point d'opposition principal (hors celui qui Žtait Žvident, mais qu'il n'Žtait pas question d'afficher) Žtait la question de la participation aux Žlections Žtudiantes qui venaient d'tre crŽŽes par la loi Faure: Renouveau Žtait pour, et prŽsentait des listes, les lambertistes en accord sur ce point avec les ESU, prŽconisaient le boycott.

Quand le BN ESU annona le 10 janvier 1971 sa dŽmission et son retrait de l'UNEF, les deux tendances restrent face ˆ face. Comme elle ne pouvaient Žvidemment cohabiter dans la mme, il y eut deux UNEF, dont l'une, la n™tre, Žtait manifestement trs majoritaire, mme si l'autre prŽtendait le contraire.

Nous n'avons retrouvŽ que trs peu de documents sur cette pŽriode, parce qu'ils ont eu beaucoup de temps pour dispara”tre, parce que, aussi, il y en avait beaucoup moins en ce temps o tout ce qui ne passait pas par chez un imprimeur professionnel Žtait (au mieux) tapŽ ˆ la machine. Il y a quatre numŽros d'une revue intitulŽe ƒtudiants de France numŽrisŽs sur le site de la CME-CMU. Nous avons une carte de l'UNEF Nice du dŽbut de la lutte pour le renouveau, en 1969, un (bref) compte-rendu du 59e congrs par L'Avant-garde, le journal de la JC. Nous venons d'avoir sur notre groupe Facebook un tŽmoignage d'Olivier Mayer sur l'automne 1971 et la faon dont il est devenu le deuxime prŽsident de l'UNEF rŽnovŽe (o il est question de cuisses de grenouille). Nous ajoutons deux documents Žlectoraux, de Poitiers et de Lille, un peu postŽrieurs.

On trouve beaucoup plus de choses sur les parties adverses. Un site web consacrŽ aux ESU (aujourd'hui disparu, mais largement conservŽ sur archive.org) reprenait tous leurs documents de l'Žpoque, dont le plus important, de notre point de vue est la dŽclaration dŽjˆ citŽe. On trouvera aussi sur le site de la CME-CMU beaucoup de numŽros de L'ƒtudiant de France de ces annŽes-lˆ, exprimant jusqu'en janvier 1971 le point de vue de la direction ESU, ensuite celui de l'UNEF lambertiste.

Il y a en revanche quelques travaux universitaires: un article de synthse de Robi Morder sur la scission de l'UNEF (dont le point de vue n'est pas prŽcisŽment celui du Renouveau, mais qui n'en est pas moins passionnant et instructif), que nous avions repris sur le forum en 2001, o il est toujours, deux mŽmoires d'Žtudiants sur des AGE, celui de Xavier Dubois (en 2007) sur Lille, que nous publions ici en usant enfin d'une autorisation qu'il nous avait gŽnŽreusement donnŽe alors, celui de Sylvain Henry sur Lyon (en 1998), tel qu'il Žtait en 2000 sur le site de l'AGE, o il est toujours restŽ. On trouvera Žgalement des choses dans les premires pages du mŽmoire de Romain Vila (de 2008) sur Les relations entre l(es)'UNEF et la CGT (Mai 1968-Avril 2006), qui est publiŽ sur le site de l'IEP de Lyon/

EL, 13 novembre 2020.

 


Photo de la tribune du 59e congrs qu'on trouve dans ƒtudiants de France

L'article de Robi Morder sur la scission de l'UNEF en 1971 (tel que repris sur le forum jadis)

Le mŽmoire de Xavier Dubois, L'AGEL-UNEF et la scission de 1971: ˆ l'heure du choix entre syndicat Žtudiant et mouvement politique, Lille III, 2007, tel que l'auteur nous l'a communiquŽ

Le mŽmoire de Sylvain Henry, LÕAGEL-UNEF, 1971-1994, aspects de la recomposition du syndicalisme Žtudiant ˆ Lyon aprs la scission de lÕUNEF, Lyon II, 1998, tel qu'il Žtait repris sur le site de l'UNEF Lyon, premire partie et deuxime partie.

Le mŽmoire de Romain Vila, Les relations entre l(es) UNEF et la CGT (Mai 1968-Avril 2006), Lyon II (IEP), 1998, sur le site de l'IEP de Lyon


Une carte de l'UNEF Nice, 1969/70 (apparemment, l'Žpoque o le BN refusait les cartes nationales aux AGE du Renouveau)


Le texte d'orientation proposŽ par l'AGET (Toulouse) au nom de la tendance Renouveau pour le 58ee congrs (OrlŽans, mars 1970)
, ŽditŽ par nos soins d'aprs la publication de L'ƒtudiant de France de dŽcembre 1969 sur le site de la CME-U.

La dŽclaration du BN du 10 janvier 1971 annonant sa dŽmission, telle qu'elle Žtait sur un site consacrŽ aux ESU, aujourd'hui disparu.


Le compte-rendu du 59e congrs (le n™tre, bien sžr), par L'Avant-garde, journal de la JC.

Un tŽmoignage d'Olivier Mayer (en novembre 2020) sur l'automne 1971 et la faon dont il est devenu le deuxime prŽsident de l'UNEF rŽnovŽe (o il est question de cuisses de grenouille)

Étudiants de France en 1971 (lien externe)

Parmi les archives que publie le Conservatoire des mémoires étudiantes et universitaires, quatre numéros d’un journal publié par l’UNEF l’année du Renouveau (nous ignorons s’il y en a eu d’autres ensuite)

Mai 1971 (non numéroté)

Numéro 3 Octobre 1971

Supplément spécial Santé (octobre 1971)

Numéro 4 (novembre 1971)

Un panneau collŽ pour les Žlections du 19 dŽcembre 1973 ˆ Poitiers
Miraculeusement retrouvŽ ˆ lÕUniversitŽ de Poitiers (B25, ex b‰timent mŽcanique sur le campus) en mai 2019, et photographiŽ par Karl Joulain avant sa destruction (cliquer sur les photos pour les agrandir)


Un tract de l'UNEF ˆ Lille (III, apparemment) pour les Žlections de dŽcembre 1974 (recto-verso)